Salutations à tous,

 

Enfin, je peux reprendre le collier sur les médias-sociaux! Je sors d’un été complètement fou qui ne m’a permis qu’une seule semaine à la maison. Avec Leurre Juste, nous avons voulu tourner un maximum d’émissions en cas d’une 2è vagues de pandémie qui nous aurait empêchée de compléter nos 13 émissions pour la prochaine saison de diffusion (hiver 2021).

Hier, je suis donc allé pêcher l’achigan à petite sur le fleuve St-Laurent et le lac St-Pierre en compagnie de mon fidèle comparse Samuel Tesser. Mon objectif était de tester certains nouveaux leurres 2020 et même 2021 pour voir leur efficacité pour ce combatif poisson.

 

La température de l’eau de surface dans les secteurs pêchés était tout juste sous les 60oF. C’est une période où les achigans peuvent être très actifs dans le fleuve et ses élargissements. Hier, le vent nord, nord-est semble avoir ralenti les achigans un peu, on parvenait à capturer rapidement quelques spécimens et ensuite l’action cassait rapidement. Nous avons concentré nos efforts dans moins de 5 pieds de profondeur avec une assez grande variété de technique :  pêche en surface, ned rig, spit shot rig, drop shot, drop swimming, Jerkbaiting et spinnerbait. Désolé pour tous ces termes en anglais mais il n’y a parfois pas de traduction «intelligente».

 

Je partage avec vous les leurres et techniques qui se sont démarqués pour nous hier. En début de journée, les achigans répondaient très bien à la pêche en surface. J’ai eu beaucoup de succès avec un nouveau leurre qui s’appelle le Drift Walker 110. C’est un leurre que l’on travaille «walk the dog». Il est facile à opérer et glisse vraiment bien en surface. C’est fascinant de voir à point il ressemble à un mené blessé et en détresse.

Samuel adore la pêche en surface et il a beaucoup de succès depuis quelques semaines avec un modèle très imposant : le J Walker qu’il travaille à merveille et fait réagir de gros spécimens.

Quand l’action a cessé en surface, ma meilleure approche a été le drop-swimming. Pour les pêcheurs qui sont moins familiers, c’est une variante du drop-shot qui consiste à utiliser des leurres souples qui ont une action de la queue lorsque l’on les déplace horizontalement. On a une bonne couverture de terrain et c’est une présentation qui sollicite plusieurs des sens des poissons. Le Power Swimmer 2.8 ‘’ (7 cm) a été excellent. Il nage super bien et les achigans semblent l’adorer.

Photo Daniel Robitaille

Toujours chez Berkley, on dit beaucoup de bien d’un poisson-nageur qui va arriver sur le marché dans les prochains mois. Les tests sur le terrain se sont avérés impressionnants. J’avais aussi très hâte de l’essayer. C’est le tout nouveau Hit Stick, un poisson-nageur flottant allongé avec une petite bavette. On nous le présente comme un leurre extrêmement polyvalent qui peut capturer une multitude d’espèces dont l’achigan, le doré, les salmonidés, le brochet et sans doute d’autres. Il peut être pêché au lancer ou à la traîne. Il y a même des petits modèles de 5 cm pour la truite mouchetée. En après-midi, on a trouvé un secteur avec moins d’herbe à la dérive. C’était donc l’occasion de l’essayer au lancer. J’ai capturé rapidement deux beaux achigans et ensuite un brochet l’a avalé au complet et s’est sauvé avec!!  C’était un Hit Stick de 4’’1/2 (11 cm). C’est un leurre super bien balancé qui se lance étonnamment loin pour ce type de leurre. Disons que ça me semble pour le moins très prometteur!!

Photo de Daniel Robitaille

Bref, une journée des plus agréables à utiliser de multiples techniques et leurres. A 15h, d’autres obligations nous ont forcé à sortir de l’eau mais nous avons capturé un peu plus d’une trentaine d’achigans au travers nos tests dont la très grand majorité entre 3 et 4 lb ½.

 

Bonne pêche et à bientôt!

 

 

 

 

Berkley

Tags: ,

4 Commentaires

  1. Daniel Turgeon
  2. Michel Jones
    • Daniel

Trackback e pingback

Aucun trackback ou de pingback est disponible pour cet article

Laisser une réponse