Salutations,

 

Vendredi dernier, j’ai profité de la journée pédagogique de mon plus jeune Adam pour l’amener pêcher l’achigan. C’est une promesse que je lui avais faite!  Il a invité son ami Justin à nous accompagner… direction lac Massawippi en Estrie!

Le premier secteur de pêche qu’on a travaillé nous a valu 5-6 achigans. Il s’agissait d’un rivage rocheux. J’ai fait quelques tentatives de pêche en surface mais ça n’a pas fonctionné. Justin et Adam ont fait leurs captures avec des leurres souples montés «wacky». Plus précisément, il s’agissait du «The General». Ce leurre de la série «MaxScent» est super efficace.

Daniel Robitaille

Les «spots» suivants n’ont pas produit comme je m’y attendais. On a donc commencé à prospecter des zones plus profondes. Pour que ce soit plus facile pour les jeunes, je les ai monté «drop-shot». Ce n’est vraiment pas une approche compliquée à maîtriser. Je me suis finalement rendu compte qu’il y avait des achigans à des profondeurs très variées. On a fait des captures jusqu’à dans 30-35 pieds de profondeur. Je pense que les achigans sont en transition vers les secteurs d’automne. Sur certains secteurs, ils étaient en eau moins profonde à des endroits où je les capture l’été alors que dans d’autres endroits, ils étaient beaucoup plus creux.

Je vous fais une petite confession ici… je me suis fais prendre les «culottes à terre». Je m’approchais d’un rivage rocheux et j’ai lancé mon montage «drop shot» dans 7-8 pieds de profondeur. Une seconde ou deux après que le montage eut touché la surface, j’ai senti quelque chose sur la canne. Bien évidemment, le plomb n’avait pas encore touché le fond alors j’ai ferré par réflexe mais sans grande conviction. C’était un achigan et tout un! Il fait un premier saut puis il s’y dirigé vers le bateau et a fait un 2è saut tout près de moi et… il s’est libéré!  Nooooonnnnn! Il était énorme… dans les 5 lb «fort» peut-être même plus de 6 lb!! C’est clair que mon ferrage «so-so» est la cause de la perte de cet achigan trophée, comme quoi il faut toujours être prêt et avoir «le doigt sur la gâchette». Le leurre utilisé était le FlatNose Minnow, encore une fois dans la gamme MaxScent. Ce leurre, que ce soit pour le doré, l’achigan ou la grise à la jig, est clairement pour moi un des meilleurs leurres souples jamais conçu. Sa grande souplesse, sa texture et son fort dégagement d’odeur en font un leurre dans une classe à part…

La journée s’est terminée sous le signe de l’action. En arrivant au dernier secteur de pêche, je descends mon LiveScope sous l’eau pour m’apercevoir immédiatement qu’il y a un banc de poissons appâts sous le bateau et que des prédateurs sont en chasse. On peut voir les poissons plus gros foncer sur le banc et voir celui-ci se déformé sous les mouvements des petits poissons apeurés. Wow!  «Vite, vite les gars, on descend les leurres au fond!» Bang… un doublé! Deux achigans! Dans les minutes qui ont suivies, entre 12 et 15 achigans ont été capturés. C’était de toute beauté de voir aller les jeunes tout excités qu’ils étaient à chaque capture. Le meilleur leurre dans cette séquence folle :  FlatNose Minnow encore une fois!

On a finalement terminé la journée avec 33 achigans et une perchaude…!  C’est que les gars ce sont assurés de compter tous les poissons capturés!  Ce fût une journée magique pour eux. Ne ratez surtout pas une occasion d’amener les jeunes à la pêche. C’est leur faire aimer une activité saine dont ils pourront bénéficier toute une vie.

Je termine sur un petit clin d’oeil… la rançon d’une bonne journée à l’achigan pour nos deux jeunes!  😉

 

Tags: ,

2 Commentaires

  1. Daniel Turgeon

Trackback e pingback

Aucun trackback ou de pingback est disponible pour cet article

Laisser une réponse