Salutations,

 

J’ai eu le grand plaisir de faire deux sorties de pêche blanche cette semaine avant que cette horrible météo nous tombe dessus. Je vous raconte…

Mardi dernier, c’est en compagnie de l’Abominable Homme des glaces (Luc Couture lui-même!) et Samuel (Tesser) que je me suis rendu sur la banquise du lac St-Pierre. L’objectif? Tourner une émission de pêche blanche pour Leurre Juste. L’espèce visée était le brochet!

Nous nous sommes rendus sur place en motoneige. Le secteur choisi était un plateau situé à l’extérieur d’une ligne d’herbe. Les profondeurs pêchées variaient de 3 à 7 pieds de profondeur. L’Abominable a établi le plan de match pour la disposition des brimbales. Vous aurez le loisir d’entendre Luc expliqué sa stratégie dans l’émission et les capsules. Nous avons opté pour de gros poissons appâts morts jusqu’à 9’’ de longueur. Nous avons aussi pêché à la jig mais le travail pour faire bouger les lignes des brimbales, les attaques ratées et les captures ne nous laissaient peu de temps pour jigger. Toutes les captures sont venus sur les  brimbales. On a peut-être eu un temps mort de 35-40 min sur l’heure du midi. A un certain moment, j’ai vu un énorme brochet passé dans la zone de détection du LiveScope (Garmin). C’était très impressionnant. En dehors de cela, il se passait toujours quelque chose. Nous avons utilisé trois types de brimbales pour cette pêche :

La météo était très clémente, ça été une journée absolument géniale. Pour en savoir plus, il faut écouter Leurre Juste dans la semaine du 27 janvier.

Vendredi matin, je suis retourné au lac St-Pierre pour pêcher le doré cette fois et encore en compagnie de l’Abominable. Le secteur pêché est un plateau d’alimentation dans 5-6 pieds de profondeur. Les dorés viennent s’y alimenter au levée du soleil. L’action dure généralement entre 1h30 et 2h. Histoire d’être prêt, à temps, nous avons gagné le site en motoneige avant le levée du jour. Luc a fait de très belles pêches depuis le début de la saison. La très grande majorité des dorés jaunes étaient capturés à la jig avec un poisson-appât mort. Nous sortons d’une nuit de pleine lune, nous sommes très curieux de voir si ça va influencer le niveau d’activité du doré. Et… ce fût le cas! Nous avons capturé 11 ou 12 dorés et un seul a été capturé à la jig.  En quantité, c’est moins que ce que Luc a fait depuis le début de la saison. J’ai essayé divers leurres artificiels qui m’ont valu du succès au doré (Johnny Darter, Warpig, Rattlin Scout Spoon, Minnow Gulp sur tête de jig).  Je pouvais voir dans mon LiveScope les dorés venir voir le leurre et s’en retourner sans l’attaquer. Influence négative de la peine lune! J’ai changé de leurre, rapetissé les leurres, j’ai aussi essayé avec un poisson-appât mort sur la tête de jig…rien à faire. La recette gagnante était un appât statique (petit poisson-appât mort) sous une brimbale sentinelle. Tous les dorés sauf un ont été pris de cette façon. Je fais ici un petit clin d’œil aux pêcheurs qui affirment que les menés morts ne fonctionne pas pour capturer des dorés jaunes. J’ai eu le grand plaisir de capturer ce superbe spécimen dans notre 2h de pêche …

 

J’ai déjà hâte d’y retourner. Ça fait du bien de mettre le nez dehors. Je pense que nous ne sommes pas faits pour être encabané à longueur de journée.

 

A bientôt!

 

Dan

Tags: ,

6 Commentaires

  1. Allen
    • Daniel
  2. Michel Blanchet
    • Daniel
  3. graveline martin
    • Daniel

Trackback e pingback

Aucun trackback ou de pingback est disponible pour cet article

Laisser une réponse