Salutations,

 

Je suis revenu hier de Valleyfield où se tenait le B-1, ce super tournoi de pêche à l’achigan auquel je participe depuis quelques années à titre d’équipe ECOTONE en compagnie de mon bon ami Stéphane Deraîche. Je vous raconte un peu notre tournoi…

Comme je l’ai mentionné dans un petit clip vidéo avant le début du tournoi, ma pratique d’avant tournoi c’est limité à trois jours. Non pas que je ne pends pas ce tournoi au sérieux, bien loin de là mais un tournage de Leurre Juste s’est ajouté à la dernière minute à mon horaire. Ça m’a privé de plusieurs jours de pratique qui était prévu. Ma priorité n’a jamais été les tournois de pêche. Leurre Juste passe avant sans la moindre hésitation…

 

C’est une grande fierté pour Stéphane (Deraîche) et moi de représenter les marchands ECOTONE à cette grande compétition alors pas question de ne pas y aller. Disons que je le faisais d’avantage en me disant : «On va donner le meilleur de nous même mais sans nécessairement avoir de grandes attentes.». Notre objectif était d’être parmi les vingt meilleures équipes après deux jours de compétition. Cela nous donnait le droit de faire la 3è journée.

 

Jour #1

Honnêtement, nous étions confiant de pouvoir franchir la barre des 20lb pour cette première journée. Il s’agissait de bien gérer nos émotions si ça s’avérait plus difficile que prévu et de travailler nos secteurs de pêche de la meilleure façon possible avec un niveau de concentration très élevé pour ne pas manquer de poissons. Nos prises de décisions, un élément crucial en tournoi et parfois difficile à maîtriser, ont été les bonnes. Tout c’est très bien passé pour nous… 22.28 lb ce qui nous place en 6è!! Nous sommes super contents!!  Nous n’avions aucun poisson en bas de 4 lb…  Notre 2è meilleure journée au B-1!

Daniel Robitaille

 

Jour #2

Pour la deuxième journée, la confiance de la veille a fait place à l’inquiétude. Notre pratique trop courte va nous faire mal nous en sommes convaincus. Beaucoup de secteurs de pêche, dont sûrement quelques-uns des nôtres, ont été visité par d’autres compétiteurs la première journée. Avec le niveau des pêcheurs présents… les plus beaux achigans se font capturer. Aussi, on a pas mal épluché nos meilleurs spots la veille. Ça commence quand même bien mais rapidement les captures se font de plus en plus espacées. On travaille plusieurs heures secteurs différents avec… de moins en moins de succès. Au pic et à la pelle, on parvient à faire 19.11 lb. C’est bien sans plus. Ici, le calibre de pêcheurs est impressionnant et le St-François est un lac à gros achigans. Malgré tout, on parvient à s’accrocher au Top-10. Nous sommes en 9è position.

Stéphane Deraîche

Jour #3

L’allure de la journée précédente ne ment pas, nos résutats ont été en descendant toute la journée. De moins en moins de poissons et des poissons de plus en plus petits… Ça veut donc dire, qu’il faut commencer à aller dans des spots qu’on n’a même pas visité dans la pratique. Ça, c’est rarement bon signe. On a d’ailleurs fait chou blanc à notre premier «arrêt». Un banc de sable parsemé de «reeds» où se cachent souvent de très grosses petites bouches. Ils ne sont juste pas là… On décide de se rendre jusqu’à Cornwall (ça commence à être loin de Valleyfield ça!!) dans un spot qui a été généreux pour nous dans le passé mais que ni Stéphane ni moi n’ont pêché cette année. On capture une douzaine d’achigans tous des petits spécimens sauf une qui fait osciller la balance à 4 lb ½. On a donc un seul achigan de calibre tournoi. Il est déjà 11h… On pêche des cassures, des bancs de sable, des zones profondes… pas moyen de prendre de beaux poissons. Pourtant, en pratique, c’était un jeu d’enfant de capturer des 3 lb. Là, pas moyen d’en prendre… c’est ça un tournoi de trois jours! On décide de faire un petit arrêt dans un petit spot qui est sur notre chemin de retour… boum 4 lb 1/2 ! Yeah!  Le temps passe très vite et il faut penser redescendre vers Valleyfield. Nous avons deux beaux achigans et trois «petites-petites». On n’est pas découragé mais pas loin…! On se voit déjà se retrouver à la fin du top-20 à cause de nos petits poissons…  Il nous reste deux spots à pêcher. Premier… rien du tout. F…lûte! 😉  Il nous reste 30 min pour pêcher notre dernier secteur de pêche. Le temps passe très rapidement… 20 min à faire… 10 min… 5 min… Stéphane s’écrit «Fish on!»… l’achigan sort rapidement de l’eau… un 4 lb+ !  Vite, vite, vite il nous reste un peu temps… A mon tour de m’écrier «poisson»!  Une autre 4 lb+!!  Fou malade !!  Avec quelques instants à faire seulement, on vient de remplacer deux petits poissons par deux 4 lb+. On saute à nos positions respectives et on file à vivre allure vers le poste de pesée et on arrive avec… trois minutes à faire!!  Quelle fin de tournoi mes amis!! Contre toute attente, on pèse 19.94 pour consolider notre 9è position!! Caline qu’on était content! Équipe ECOTONE termine donc le tournoi un grand total de plus de 61 lb pour nos 15 achigans. Un seul de nos achigans enregistrés pèse moins de 4 lb…

Stéphane Deraîche, Daniel Robitaille

C’est avec beaucoup beaucoup de satisfaction que Stéphane et moi on sirote une p’tite froide après la compétition on regardant la cérémonie de remise des prix. C’est unique comme sensation et ça vaut tous les efforts que l’on met pour préparer ce genre d’événement. Simplement pour remettre les choses en perspective, je rappelle que j’ai pêché l’équivalent de trois jours de pêche seulement à l’achigan cette année (concours de circonstance, j’adore pêcher l’achigan) et que je suis arrivé sur place un peu tard avec la possibilité de faire seulement trois jours de pratique. Stéphane aussi a beaucoup moins pêché l’achigan cette année puisqu’il ne participait pas à Pro-Bass Canada. Alors arrivé là et challenger plusieurs des meilleurs pêchers d’achigans au pays… je pense qu’on peut être fier!

 

Bravo aux autres compétiteurs pour leurs résultats, ce n’est pas évident trois jours de compétition. Les gagnants, des pêcheurs d’achigan de la Nouvelle-Écosse (!) on ramené un fabuleux 68.82 lb… Très très impressionnant…

Certains se demandent sans doute comment on parvient à faire ça. Je dirai trois choses…

  • Berkley met des leurres d’une efficacité remarquable à notre disposition. C’est connu, les gars commandités, une fois en tournoi pêche avec les meilleurs leurres peu importe la marque. Ce n’est pas mon cas… «Berkley all the way!» On en parle souvent Stéphane et moi, c’en est impressionnant la qualité et l’efficacité de leurs leurres.

 

  • Au niveau de l’électronique, Garmin a vraiment une longueur d’avance sur la compétition et nous en bénéficions à plein. Ne serait-ce que quelque chose de bien simple… le Quick Draw Contours avec son système de couleurs qui me dessine une carte marine de grande précision (au pied près) pour nous permettre de travailler nos structures en eau profonde avec une grande précision.

 

  • La chimie entre Stéphane et moi est très grande… on se complète tellement bien. Stéphane est excellent et il n’est pas dérangé par la pression d’être dans un tournoi de haut niveau. Et… on a tellement de plaisir à faire ça. Jamais de «baboune» dans le bateau, les prises de décisions se font à deux et on se fait confiance là-dedans… et on se donne à 100%.

 

En terminant, deux remerciements… Groupe Thomas Marine et Princecraft qui mettent à ma disposition un super bateau duquel je suis très fier :  Princecraft Xpedition 200!  Un bateau ultra polyvalent qui offre tellement de place pour «travailler» avec des grandes plates-formes avant et arrière. Aussi, bien évidemment, les marchands ECOTONE qui nous appuient grandement. Nous les représentons dans ce tournoi avec une très grande fierté.

 

Bon bien… B-1… à l’an prochain!

 

🙂

 

Tags:

1 Commentaire

  1. Daniel Boucher

Trackback e pingback

Aucun trackback ou de pingback est disponible pour cet article

Laisser une réponse à Daniel Boucher Annuler une réponse