Salutations!

Ça fait plusieurs années que j’entends parler de ce lac. J’ai passé à quelques reprises sur l’autoroute 85 et le coup d’œil sur le lac nous donne vraiment envie d’y aller. On me le vante pour les grosses mouchetées et grises qui y vivent. Ça fait deux ans que William (Nadeau) mon collègue chez Dream Fishing m’invite et… j’ai fini par me déniaiser!

En fait, j’avais un petit trou dans l’horaire juste avant mon tournage avec Leurre Juste dans la réserve faunique de Rimouski. C’était en plein l’occasion d’y aller, c’est sur notre chemin. J’ai donc réserver un chalet au Sous-bois de l’Anse à St-Juste-du-lac. C’est en fait un petit camping ou l’on peut louer aussi des chalets. L’endroit est tranquille, propre et bien tenu. Il y a une rampe de mise à l’eau et une marina. C’est parfait pour les pêcheurs!

Nous sommes arrivés le vendredi en fin de journée et nous avons convenu que la pêche débuterait samedi matin à 8h. Le lac Témiscouata est un superbe lac de 45 km de long. On y trouve de la truite grise, de la truite mouchetée, de la perchaude et des corégones nains, une espèce rare que l’on appelle affectueusement «le pointu». Évidemment, les grises aiment bien les pointus! Tous les pêcheurs à qui j’ai parlé de la pêche à la grise sur ce lac m’ont dit que c’est un lac plutôt difficile et que les grises peuvent devenir très capricieuse. C’est parfait… j’aime les défis!

                                  En compagnie de Will et près pour le défi!

 

Mon plan de match était de débuter à la traîne avec mes downriggers en montant deux lignes sur chaque. Il y a une cuillère qui fonctionne très bien pour les salmonidés dans les lacs où je soupçonne que les salmonidés se mettre des perchaudes sous la dent de temps en temps. C’est celle-ci…

           Mooselook Wabler de couleur Green Monkey

 

Je prévoyais qu’elle voit beaucoup d’eau mais oups… problème électrique. Je n’ai qu’un downrigger fonctionnel. Pas le choix, on va faire de la jig verticale!

 

J’ai laissé le choix à William du leurre souple qu’il souhaitait mettre sur sa jig. Il a choisi un Gulp Minnow Firetiger de 4’’. Le Témis s’est chargé de nous montrer qu’il avait fait le bon choix.

          Gulp Minnow 4 » firetiger

 

De mon côté, j’ai varié le menu jusqu’à capturé une première grise avec un Power Minnow. Voilà un poisson qui est retourné à l’eau car la limite de taille est de 60 cm ici.

Power Minnow Blanc

Garmin

 

Mon frère et sa conjointe Sylvie sont venus nous rejoindre. Ajoutons mes garçons et le bateau est pas mal plein. Il faut encore une fois beau et chaud aujourd’hui. On en a donc profité pour se baigner à quelques reprises.

 

Plus tard, un blitz d’activité de la grise nous a permis d’en attraper deux autres (avec les mêmes leurres).

 

                        Sylvie, la conjointe de mon frère Denys, bien contente de sa grise!

 

                        Mon frérot avec le bétail de la journée (approx. 8 lb)

 

Les captures ont été faites entre 55 et 75 pieds de profondeur. Avoir un bon sonar est un atout dans ce style de pêche, mon Echo Map Chirp 95 sv munis de deux sondes Panoptix a été déterminant dans nos résultats de pêche. Et quel plaisir de voir, grâce au Panoptix, nos leurres et les grises en direct! Mes invités ont ‘capotés ben raide’ sur cette technologie assez incroyable. Nous avons eu plusieurs autres attaques manquées au cours de la journée. Ce fût d’ailleurs une très belle journée à tout point de vue. Ça m’a définitivement donné le goût de revenir pêcher ici dans le Bas St-Laurent et plus particulièrement, l’intriguant et magnifique lac Témiscouata.

 

Un gros merci à William (Nadeau) de nous avoir fait découvrir ce joyau.

Bye.

 

Dan

Tags: , , ,

6 Commentaires

  1. William Nadeau
  2. Dominique Létourneau
  3. Pierre Martin
    • Daniel
  4. Martin Carbonneau
    • Daniel

Trackback e pingback

Aucun trackback ou de pingback est disponible pour cet article

Laisser une réponse